Sheltie19#21 Vouiiiiii!

Bonjour à tous!
Aujourd’hui, je vais vous raconter une journée pleine de surprises dont on se rappellera encore longtemps avec José!

Première surprise du jour: le linge mis au séchoir la veille au soir n’est toujours pas sec, or c’est le jour où on avait prévu de quitter le camping de Skeld pour s’aventurer plus au nord. Par chance, il fait grand beau, donc on étend nos affaires dehors avant d’aller prendre notre petit-déjeuner au Cake Fridge & Tea room vers East Burrafirth, dont on avait vu un flyer dans la salle commune du camping.

Vue sur un bras de mer en face du Cake Fridge & Tea room

Ce tea room a été une révélation, que dis-je, un véritable coup de foudre! C’était tellement bon, et le personnel était tellement sympa, qu’on y est revenus plusieurs fois durant le reste du séjour, même quand ce n’était plus la porte à côté! Aaah, rien de tel qu’un délicieux chocolat chaud et un cake à la banane pour attaquer le reste de la journée! 🙂

Yum, yum, yum!

On a passé une bonne partie de la matinée dans le tea room, on s’y sentait bien et on n’avait pas énormément de plans pour cette journée, à part faire sécher notre linge. On y a même goûté un roll au Sassermeat beef, une spécialité shetlandaise. Yum!

On finit quand même par retourner à Skeld pour plier habits et tente. Là, avant de partir, José jette vite fait un coup d’oeil sur Facebook… Un groupe d’orques a été vu le matin à Nesting, puis il y a peu vers Lunna Kirk. C’est un coin où on n’était pas encore allés et on décide de tenter notre chance! On roule jusqu’à la péninsule de Lunna et on se parque au bout de l’unique route, où se trouve le départ d’une marche dont parle notre petit guide “40 Coast and Country Walks”. Là, on commence à marcher vite, dans l’idée d’atteindre Lunna Head et d’avoir ainsi une vue sur les deux côtés de la péninsule. On longe la côte en scrutant l’eau. Les orques n’ont pas été vues depuis une heure au moins et elles pourraient être absolument n’importe où, avoir pris n’importe quelle direction.

Et puis soudain… Je n’en crois pas mes yeux, mais voilà une immense nageoire dorsale noire qui perce la surface!

Premier repérage d’orque!

C’est l’euphorie! Il y a 6-7 orques, dont deux jeunes, et en plus ils vont dans notre direction! On les a vus longer la côte, si impressionnants, si beaux, si rapides. Wahou. Les photos d’orques qui suivent ont été prises par José avec le télé (je crois), moi j’ai un peu filmé mais je mettrai ça à la toute fin de la rétrospective.

On les suivait en marchant/courant/sautant comme des moutons! Je ne vous raconte même pas la poussée d’adrenaline. C’était un moment un peu irréel, où on ne comprenait pas trop ce qui nous arrivait tellement on en avait rêvé sans trop y croire. Les orques sont passées vraiment proches de nous, avant de s’éloigner en direction de Mossbank.

Pour donner une idée de leur proximité par rapport à la côte!

On les a vraiment bien vues, même si en un éclair, tout d’un coup, c’était passé. Nos coeurs qui battaient la chamade ont pu se calmer, pendant qu’on suivait encore le groupe aux jumelles. Là, on a rencontré une Américaine vivant à Shetland depuis dix ans et qui nous a dit que c’était la première fois qu’elle voyait enfin des orques.

Bref, on se rappellera toujours de Lunna Ness avec beaucoup d’émotion!

On s’est d’ailleurs offert un selfie “orques”, où on a à peu près les mêmes expressions que lors de notre selfie “loutres” à North Uist en 2016, pour célébrer notre toute première observation de loutre sauvage! 😉

On a vu des ORQUES! 😀

Après cette expérience, autant dire qu’on était déjà bien satisfaits de notre journée, huhu. Et ce n’était pas fini! Après avoir réalisé un rêve en observant ces majestueuses (et bad ass) créatures marines, et alors qu’on flottait sur notre petit nuage d’intense bonheur, on a décidé de reprendre notre plan initial de la journée: rejoindre la région de Northmavine.

En chemin, on s’est arrêtés à Brae pour manger des fish & chips au soleil et faire quelques courses au Co-op (où, en voyant la longue queue à la caisse, on s’est dit qu’on allait tester le self checkout… Big mistake! C’était bien plus sophistiqué qu’en Suisse: il fallait peser le sac au début, puis peser chaque article, puis bien sûr quelqu’un devait venir vérifier à chaque fois qu’on scannait une bouteille de bière, et il y avait des beugs tous les deux articles… Bref, on a compris pourquoi personne n’utilisait les caisses automatiques! ^^).

Vue sur une ferme de poissons, l’une des industries les plus importantes de l’archipel

L’entrée dans la région de Northmavine est marquée par Mavis Grind. A cet endroit, le bout de terre séparant la mer du Nord de l’Atlantique est le plus étroit de tout le Royaume-Uni. A une époque, plutôt que de faire tout le tour de la péninsule Northmavine, aux eaux dangereuses, les marins tiraient leur bateau sur la terre ferme pour retourner à l’eau de l’autre côté. Du coup, pour éviter que l’ennemi fasse de même et passe facilement durant la Seconde Guerre mondiale, les Shetlandais ont posé des “Toblerone” en béton pour empêcher le passage, on peut d’ailleurs encore les voir.

On était passés dans le coin pour aller au point de départ de notre sortie en kayak et on avait trouvé super joli, donc on a décidé d’aller se balader.

Vue sur l’Atlantique

En plus, avec le temps absolument radieux, l’eau scintillait au soleil. Elle était carrément turquoise à certains endroits, wahou!

José qui prend de la hauteur

Depuis les collines alentour, on voit vraiment bien l’étroitesse du pan de terre (ainsi qu’un grand hôtel, cf. le bâtiment blanc)!

On a marché de petite colline en petite colline, toujours au soleil.

Au retour, on est passés jeter un coup d’oeil aux ruines d’un chambered cairn qui, à notre arrivée, étaient occupées par deux moutons! On s’est mutuellement surpris et les moutons ont filé au quart de tour…

… mais pas pour aller très loin! Une fois en sécurité de l’autre côté du mur, le jeune s’est retourné pour nous observer. Haha, mais quelle bouille! ^^’

On a ensuite roulé jusqu’au camping de Braewick en passant par de splendides coins dans lesquels on avait prévu de marcher les jours suivants.

La vue depuis le camping, qui a aussi un café-restaurant, est vraiment splendide, avec plein de sea stacks, notamment les Drongs de Hillswick au loin, sur la droite.

On a planté notre tente derrière celle du couple anglais vu à Skeld, qui devait commencer à croire qu’on le suivait partout, haha! L’archipel est petit, c’est marrant de se recroiser un peu partout.

Ayant mangé des fish & chips à 15h, on a étonnamment pas très faim (haha) et on reprend donc la voiture pour aller faire un petit tour du côté d’Esha Ness. Les paysages sont grandioses et on repère notamment Dore Holm, le “cheval qui boit”.

Dore Holm

Arrivés aux falaises d’Eshaness, on se promène un peu en admirant la vue. La lumière est splendide et les falaises sont magnifiques, avec des roches volcaniques sombres. D’ailleurs, Eshaness était un volcan actif il y a 390 millions d’années!

Puisque la faim (et la soif, aussi) n’est tout de même jamais bien loin, on retourne au camping et on se pose devant la tente pour boire une bière et lire le “Shetland Times”, acheté au Co-op. Je trouve super cool de lire les journaux locaux quand je me balade en Ecosse, ça donne vraiment un aperçu de la vie sur place. Et puis on a appris des choses capitales, notamment que le Cake Fridge & Team room a en fait des distributeurs de cakes à plusieurs endroits de l’archipel! Décidément, ces gens connaissent le chemin le plus rapide jusqu’à mon coeur (enfin, estomac)!

On en a aussi appris beaucoup sur la politique locale (c’était bientôt l’heure d’une élection au parlement écossais, on voyait les affiches jaunes de campagne d’une mec du SNP absolument partout dans le sud de Mainland!), on a eu droit à une photo couleur de Nicola Sturgeon, la première ministre, en train de manger un glace lors du “Sandwick’s fun day”, et puis sinon ça parlait beaucoup de la foire de moutons et vaches de Voe, du récent concours de poneys Shetland, de compétitions de chiens de berger et hockey sur gazon… Il y avait aussi des photos de tous les Shetlandais ayant récemment reçu un diplôme, des photos de mariage, des photos de jeunes bourrés faisant n’importe quoi et aussi un reportage sur les problèmes des “Birthday buses”. Et bien sûr, une rubrique “Courrier”, où on a pu s’essayer au déchiffrage de messages en Scot et Shetlandic. Eh oui, même à lire c’est pas toujours facile, haha! Bref, c’était très instructif. Et comme on ne se refait pas, j’ai également pu remettre ma casquette de correctrice et m’exaspérer devant certaines fautes…

Passangers… It fills me with anger… ^^’

On s’est aussi amusés à faire des genres de mots croisés avant de préparer un bon repas tout en admirant la vue…

… sauf que c’était sans compter sur la fidélité des midges, qui nous ont poussés à nous retrancher dans la tente!

Vue depuis le camping

Et voilà, what a day!
Bye et à bientôt pour le prochain article (jeudi si j’arrive!)!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code