Rétrospective de l’année 2021

Bonne Année! ♡
Voici déjà venue l’heure de la traditionnelle rétrospective annuelle.
Le blog n’aura pas trop vécu cette année (un grand total de deux articles! ^^’), pourtant il s’est passé plein de trucs, et j’espère quand même rattraper un peu mon retard en faisant quelques articles sur Saint-Moritz, le Portugal, la Bretagne et, bien sûr, l’Ecosse (et aussi les vacances d’été 2020 en Suisse… pour lesquelles j’ai plein de brouillons d’articles mais rien de fini, oups).
Je suis devenue beaucoup plus active sur Instagram (julie.ulva2), que j’avoue trouver tellement pratique et rapide pour partager des photos avec un petit texte sans en faire tout un article, mais d’un autre côté ça m’a fait super plaisir de rédiger cette rétrospective et je vais essayer de ne pas laisser tomber le blog dans l’oubli!
Allez, sans plus attendre, un “petit” résumé et quelques photos des 12 derniers mois! 😉

Janvier

Vue sur le Salève durant notre “tour spécial télétravail”, une chouette petite balade proche de la maison.

L’année commence à Anzère, comme souvent, avec des balades dans la neige! 🙂
Ce mois passe assez vite, entre boulot, déménagement d’Axel et Laurine, balade au bord de la Seymaz, une montée de Salève dans la neige avec Fintan et José (et un blizzard de ouf au sommet), Geneva Lux et quelques chouettes événements écossais, entre le pub quiz virtuel de French Kilt, le Virtual Big Burns Supper et des concerts virtuels du festival Celtic Connections! Eh oui, beaucoup de trucs virtuels, tout comme beaucoup de télétravail, mais aussi plusieurs chouettes repas entre amis et en famille!

Ah, et à force de regarder les vidéos de Rachel Maksy et Bernadette Banner sur YouTube, je me lance et je commande quelques patrons de couture!

Février

Val Roseg

Février commence sur les chapeaux de roue niveau boulot avec le kick-off meeting de PONDERFUL, le projet européen Horizon 2020 auquel je participe. Normalement prévu à Barcelone, il a malheureusement dû avoir lieu sur Zoom… Encore un mois qui passe à toute vitesse, avec beaucoup de réunions de travail pour sélectionner les étangs genevois étudiés dans le projet.

Mais le highlight de ce mois, c’est sans aucun doute notre semaine de vacances dans les Grisons avec José! Nous avons loué un mini appart à Surlej et rendu visite à son cousin Ricardo, qui habite à Pontresina. Au programme: de la luge, un peu de ski, beaucoup de balades dans la neige et sur les lacs gelés, de la raquette, une bonne raclette, des parties de jeu “Isle of Skye” et les joies d’écouter la radio en romanche! 🙂
On a eu un coup de coeur pour le magnifique Val Roseg, peuplé de pins recouverts de lichens et à la faune enchanteresse! Partout, des mésanges, des sittelles, des grimpereaux, des écureuils, des chamois… Même le majestueux gypaète barbu nous a tenu compagnie! ♥
(ce val mérite donc bien un petit photo dump, héhé)

Mars

Entre amis à Anzère

Seul dossier de photos Nikon sur mon disque dur pour ce mois-ci: une visite aux vaches Highland de Confignon! Mais il s’est tout de même passé plein d’autres choses, et mon dossier de photos natel est bien rempli. 😉

C’est la fin de l’hiver et le début du printemps. Pour le premier, on profite une dernière fois de la neige cette saison en montant un week-end à Anzère entre amis. Luge de ouf, raclette et marche dans la neige au programme!
Pour le second, on admire toutes les fleurs qui parsèment déjà notre jardin. On a droit à un temps merveilleux et c’est même le retour des petits-déjeuner pancakes sur la terrasse. Je suis aussi très occupée par le boulot avec l’approche du terrain printanier pour PONDERFUL.

Des fleurs ayant poussé clandestinement dans Porg. ^^

Avril

Une abeille maçonne visitant notre hôtel à insectes… qui fut complet cette année! 🙂

Le printemps semble bien installé: les écureuils gambadent, Lullier regorgent des rouge-queues noirs et à front blanc, de pics, rouge-gorges et chardonnerets, les milans sont de retour… Et des fleurs, des fleurs partout, accompagnées d’une explosion de vert!

Et puis surprise, le froid fait son retour pile-poil pour mes semaines de terrain PONDERFUL. Je passe mes journées à poser et récupérer des boîtes (ou “soucoupes flottantes”, en l’honneur de leur look spatial) permettant de mesurer les émissions de gaz à effet de serre produites par les étangs. Je pose aussi des capteurs de températures, des sachets de thé permettant d’estimer le taux de décomposition de la matière organique, et aussi des pièges à sédiments pour mesurer la séquestration du carbone. Je suis bien occupée, plutôt crevée, mais c’est magnifique. Les étangs au petit matin, dans la brume, les oiseaux (mention spéciale pour un pic noir aux Rappes), les grenouilles, les premières libellules, les chevreuils, le début des chants de coucou, les cistudes du Moulin de Vert.

Quel merveilleux bureau, et ça change de l’ordinateur! Je découvre des coins splendides du canton. Partout, ça grouille de vie, et je vois de la beauté partout. Les lumières du lever de soleil au-dessus des Voirons lors de mon trajet à vélo le long de la Seymaz, les gobemouches noirs à Bois-Vieux, les bécassines aux Prés de l’Oie… Toute cette vie printanière met du baume au coeur.

Mai

Des coléoptères en Isère

Le terrain continue, cette fois pour le prélèvement et le tri de macroinvertébrés et l’échantillonnage d’ADN environnemental. Une fois la campagne printanière de PONDERFUL terminée, j’enchaîne avec des inventaires de libellules adultes en Isère, une opportunité de ressortir l’objectif macro! Les journées sont encore un peu fraîches, donc je photographie plein d’autres insectes en attendant le réveil des libellules. Autre chouette surprise: plein de guêpiers d’Europe nichent à 5 minutes à pied du gîte! 🙂

Hors boulot, c’est également un très chouette mois: sortie reptile du KARCH animée par Emeric, pic-nic au Salève, premier retour au resto (wouhou!) et un super week-end bivouac entre les Diablerets et Villars avec la bande de potes.

Notre campement pour la nuit, vers le lac des Chavonnes, entre neige et crocus

Juin

Un sympétrum fraîchement émergé

En juin, encore du terrain!
Je retourne sur les étangs pour EUROPONDS, j’accompagne une étudiante de bachelor pour son inventaire de libellules, puis fin juin, c’est déjà le début de la campagne estivale pour PONDERFUL.

C’est aussi le mois du retour des BBQs, avec beaucoup de temps passé dans le jardin, qui accueille plein d’insectes au milieu des coquelicots et de la lavande!

Juillet

Un orthoptère en Isère

En juillet, encore du terrain pour PONDERFUL!
Malheureusement, la météo était moins clémente, avec deux semaines de pluie quasi non stop et des niveaux d’eau très élevés. Mais j’ai tout de même eu droit à de très beaux moments, notamment une journée au Moulin de Vert où on a eu la visite d’une sterne, d’un martin-pêcheur, d’une couleuvre et d’un… castor! 🙂

Après le terrain PONDERFUL, j’ai passé quelques jours en Isère pour des prélèvements de macroinvertébrés et des inventaires de libellules. Hors boulot, c’était aussi un mois très sympa et actif niveau sorties culturelles! Film “The Clock” au Plaza, expos d’art en plein air et d’art aborigène australien à Môtiers, expo “Wabisabi” au musée Barbier-Müller, BBQs au bord du lac et dans le jardin, expo “Immersions” aux Berges de Vessy, spectacle d’impro aux 4 Coins et, attendu depuis si longtemps, le film “Kaamelott 1er volet”! Bref, plein de chouettes moments partagés entre amis et en famille!

Août

Aube musicale aux Bains des Pâquis, avec plongeon dans le lac

Août, c’est encore un peu de terrain, pour changer! 😉
Retour en Isère pour la fin des inventaires de libellules, mesures de physico-chimie au lac des Vernes, très chouettes Aubes musicales aux Bains des Pâquis et puis… le départ en vacances!

On n’avait pas pris congé depuis février, et on attendait ces vacances avec impatience! On a d’abord pris la route avec Laurine, Nora et Emeric pour une semaine de vacances dans le nord du Portugal, passée à manger des bons plats préparés par la famille de José (hmmm, les pizzas au feu de bois!), se baigner dans des piscines naturelles, faire du kayak, marcher entre vignes et montagnes et visiter des petites villes. Puis avec José on a enchaîné avec deux semaines de camping en Bretagne. On a été absolument conquis par les sentiers côtiers magnifiques, les villages médiévaux, l’île d’Ouessant, le cidre breton et les nombreux trésors archéologiques! J’ai bien sûr une tonne et demie de photos, et j’essaierai de les partager dans des articles dédiés (on y croit! ^^).

Septembre

Un cosmos du jardin

Hop, on rentre de vacances et je retourne au boulot pour préparer la prochaine campagne de terrain. C’est un mois super actif socialement: plein de repas et restos, un passage au Cirque Knie, la première édition du Chapel Festival (à la Chapelle, avec le Beau lac de Bâle!), la visite de l’expo “Ephémère et durable” en plein air le long de l’Aire (au cours d’une balade à vélo de 37.5 km avec José), l’inauguration du quartier de Belle-Terre avec un spectacle organisé par Antigel et un retour au ciné pour revoir “Kaamelott” avec d’autres personnes!

C’est aussi une superbe période point de vue nature. Je vais faire des photos automnales au Grand Piton, les feuilles mortes commencent à tapisser notre “sentier des écureuils” le long de la Seymaz, et le jardin est encore incroyablement fleuri, avec une flopée de cosmos (très appréciés par les abeilles locales).

Octobre

Ô Mont Salève

Ce mois-ci est à nouveau bien occupé par… du terrain!
La dernière campagne de l’année pour PONDERFUL se passe très bien, avec plusieurs splendides journées sublimées par les couleurs de l’automne.
Il y a également un super spectacle de Marina Rollman offert par la HES-SO, et plusieurs restos et repas de départ (un pour une amie partant bosser quelque temps au Cambodge, et un autre pour deux amis partant aussi direction le Cambodge… mais à vélo!) ainsi que de beaux moments dans la nature, notamment un week-end bivouac avec des collègues de José dans le massif de la Chartreuse et une très chouette marche au Salève avec les parents, de l’Orjobet au Mont de Sion.

Et puis c’est de nouveau l’heure de repartir en vacances, haha! Après l’épuisement lié à l’enchaînement quasi constant de campagnes de terrain d’avril à juillet, j’avais décidé que c’était probablement une bonne idée de caser des petites vacances après les campagnes PONDERFUL. Et puis, on ne va pas se mentir, mais j’avais vraiment trop envie de retourner en Ecosse après plus de deux ans d’absence, et les conditions d’entrée s’étaient enfin un peu assouplies! José et moi avons donc pris le train direction Glasgow pour passer une merveilleuse semaine en Ecosse, notamment composée de 3 jours de trek le long de l’Affric-Kintail Way et deux jours à Edimbourg, où on a été accueillis par de nouveaux amis de la communauté francophone écossophile, Mathilde et Jonathan, et où on a enfin rencontré Sarah de French Kilt en chair et en os! Bref, une belle combinaison de magnifiques paysages et de super chouettes rencontres! 🙂
Ces quelques jours nous ont fait un bien fou, et j’espère bien prendre le temps de partager plein de photos et anecdotes plus tard!

Novembre

Vue sur le Mont Blanc depuis le Mont Tendre

Novembre est là, et avec lui, les longues nuits et la météo bof-bof.
Heureusement, c’était un mois bien occupé avec de chouettes événements, comme le retour des Afterworks du MAH, avec une super soirée sur le thème du costume. On a aussi eu droit à un très bon repas de chasse concocté par Axel et Laurine, une marche dans la neige jusqu’au Mont Tendre, la première montée de Salève de la saison avec les crampons, un peu de Tai-Chi avec le groupe de Pilar, des restos, la sortie du film “Lynx” au cinéma (tellement, tellement bien!), le très chouette festival de photo nature “Instants sauvages” à Cornier et, bien sûr, les célébrations pour les 30 ans d’Axel, avec un petit plongeon dans le lac de Neuchâtel le dimanche matin. 😉

Et puis le 30 novembre, pour la Saint Andrews, j’inaugure un carnet “tartanisé” ramené de Glasgow, dans lequel j’ai commencé une série de dessins-textes fondés sur des souvenirs d’Ecosse.

Décembre

Au-dessus du stratus

Stratus. Le mot qui résume ce dernier mois de l’année, particulièrement gris cette année, à mon avis. Avec tout de même une sacrée dose de neige à Genève, le temps d’une journée.
J’ai trouvé cette période un peu déprimante, avec le grand retour du covid sur le devant de la scène, mais heureusement il y a quand même eu plein de moments chouettes! Déjà, le début de la saison de la fondue, avec une super fondue à Yverdon suivie d’une marche en raquettes au Chasseron, où on s’est retrouvés dans le blizzard, attaqués par le vent et les flocons, et une fondue lors du repas de Noël du boulot, précédé par une super initiation au curling, haha!

Et puis c’est aussi la période de Noël, avec les marchés de Noël et plusieurs chouettes repas de famille, et l’anniversaire de José!
Avec l’aide précieuse de Pilar, je me suis aussi lancée dans des projets de couture qui traînaient dans ma tête depuis un moment: une jupe et une cape. Cela faisait si longtemps que je n’avais plus touché une machine à coudre, ça m’a fait super plaisir de m’y remettre!
Mention spéciale aussi pour le “Mix 27” du Ballet Junior, le premier spectacle de danse contemporaine où je suis allée depuis un bail. C’était super et ça m’a filé la pêche et l’envie de danser!

Comme souvent, l’année s’est finie en beauté à Anzère, avec Axel, Laurine, et Alan (mais sans Nora, pour la première fois depuis longtemps, puisque Emeric et elle étaient à Tirana, en Albanie)!
On a marché dans la neige, on a crevé de chaud (il faisait 18°C à Genève quand on est partis le 30 décembre, et 10°C à Anzère… Bref, autant dire qu’on a pu marcher en T-shirt, et qu’on a presque regretté de ne pas avoir pris des shorts!), on s’est goinfrés de délicieuse raclette, on a joué à plein de jeux de société, et on a bien ri! Bref, une merveilleuse manière de clore cette année 2021, et de fêter l’arrivée de 2022! ♥

***

Et voilà, encore une année de plus écoulée. 12 mois, 12 montées de Salève, plein de nouveaux souvenirs! ♥
Comme chaque année à la fin d’une rétrospective, je me sens submergée de gratitude pour toutes ces incroyables personnes qui font partie de ma vie et tous ces merveilleux moments vécus.
Malgré tous les problèmes actuels du monde qui sont vite décourageants et déprimants, ces rétrospectives sont souvent un bon rappel que la vie, ça reste magique, avec plein d’aventures, plein de beauté dans la vie quotidienne, que ce soit la vue d’un rouge-gorge, le bonheur d’un moment partagé en famille, un beau coucher de soleil, l’éclosion de fleurs dans le jardin ou le plaisir de manger des pancakes à la banane avec José le dimanche matin.

Sur ce, merci à tous ceux qui sont arrivés au bout de cette rétrospective (j’ai l’impression qu’elles deviennent de plus en plus longues ^^), merci à tous ceux qui apportent tant d’amour et de joie à ma vie tout au long de l’année, et bonne année 2022 à tous!! ♥♥♥

Rétrospective de l’année 2020

Ça y est, 2020, c’est “fini” (même si le cauchemar n’est pas terminé…). Clairement, points de vue sanitaire, politique, droits de l’humain et violences policières, c’était une année de l’horreur, et j’espère qu’on commencera à voir la lumière au bout du tunnel en 2021. Mais c’était malgré tout une année remplie de beaux moments au niveau personnel, et aussi de grands moments. Avec José, bien avant l’arrivée du virus, on savait que ce serait une année spéciale, notre année de “transition”: fin des études, recherche de job, recherche d’appartement,… et finalement, tout s’est mis en place plutôt facilement, avec cette chouette sensation qu’on était exactement là où on voulait être, à faire ce qu’on voulait faire. 🙂

Allez, sans attendre, place à la rétrospective de cette année que nous ne sommes pas prêts d’oublier!
Je n’ai pas lésiné avec le nombre de photos, et beaucoup ont été prises avec mon natel (voire par José). Par périodes, j’ai aussi beaucoup utilisé le Nikon, mais j’ai encore l’espoir de concocter des articles sur ces escapades, donc je profite de caser dans cette rétrospective des photos un peu pourries niveau qualité mais qui me font chaud au coeur! ♡

Janvier

Petite séance photo au Salève

En janvier, on n’avait encore aucune idée de ce qui allait nous tomber dessus en 2020. Je me rappelle qu’on parlait du coronavirus au boulot comme d’un truc hyper lointain et abstrait.
Dans les événements et activités notables, je me suis mise au tricot pour faire des manchons avec l’aide de Pilar et Florence, j’ai encadré des séances de révision de statistiques à l’uni pour la deuxième année consécutive, il y a eu des soirées théâtre et cinéma (Star Waaaars), des soirées swing, et j’ai obtenu mon certificat de géomatique! C’est fou, quand je repense à ma soutenance, j’ai l’impression que c’était déjà il y a un siècle…!

Ah, et le 31 janvier, il y a eu le Brexit. Bouh.

Février

Zéro photo dans mon dossier Nikon, quel sacrilège! Pourtant, ce fut un mois super chouette et bien actif. José et moi avons d’abord rejoint Axel et Laurine à Anzère, pour un peu de ski, avant de rejoindre Fintan et Pilar à Vercorin, pour de la raquette et une tempête. Eh oui, on n’aura pas eu l’occasion de skier à Verco’, juste de faire une super rando, car la tempête Ciara a frappé la Suisse et les remontées mécaniques ont fermé. Mais c’était tout de même une semaine à la montagne absolument géniale, avec fondue sur les pistes, soirée raclette, grand bol d’air frais et balades dans la neige!

Le reste du mois a aussi été bien rempli, comme en témoigne mon agenda: restos, repas de famille, swing, cafés, Salève, match d’impro, assistanat à l’uni et crémaillère de Nora! Ma vie sociale a dû atteindre son pic annuel durant ce mois. On est aussi allés à Neuchâtel pour voir la superbe exposition de Wildlife Photographer of the year.

Mars

Vive les sorties en raquettes!

Mars, le mois des premières annulations, à commencer par les Brandons d’Yverdon. Je vais à Lausanne pour le “Career in Conservation Day” de l’Unil avec des potes de master, j’assiste à une dernière conférence en présentiel à l’uni, puis c’est le début des E-Apéros et le transfert de la vie sociale sur Zoom. Avec José, on fait quand même une chouette sortie en raquettes de La Givrine à La Cure, puis c’est le début du semi-confinement. Je planche sur mon travail de master et Pilar et moi faisons plein de balades au bord de l’Aire, un bord de l’Aire soudainement envahi de monde, comme on ne l’avait jamais vu! Le printemps est absolument magnifique, et on s’émerveille devant toutes les fleurs et les oiseaux!

Le sous-bois peuplé d’orchidées au bord de l’Aire

Mars, c’est aussi le début des merveilleux pub quiz virtuels organisés par Sarah de French Kilt, un véritable highlight de 2020!

Avril

Libellule à l’encre de Chine

Les jours se suivent et se ressemblent: travail de master, bord de l’Aire, travail de master… Mon agenda est rempli de rdv barrés, avec des “reporté” et “annulé” gribouillés dans tous les coins. Pilar et moi testons le yoga et le pilates sur Zoom. Avec les amis, on teste aussi les soirées jeux en ligne, en jouant à Saboteurs ou au Pictionary sur Skribbl.io. Je recommence aussi à dessiner et je suis hyper régulière avec la rétrospective de Shetland sur le blog. Je commence également un compte Instagram (@julie.ulva2)!

Mai

Bisse du Ro

Grâce à José, je rejoue à Super Bombad Racing, un des jeux Playstation de mon enfance. Les balades se diversifient un peu: en plus de l’Aire, je retourne au Bois des Mouilles et à la Bistoquette. La saison des libellules est officiellement ouverte, et je ressors avec bonheur l’objectif macro! J’accompagne aussi quelques fois Fintan dans son jogging — en me demandant à chaque fois quelle mouche m’avait piquée pour que je reprenne la course, mais ce virus-là n’est heureusement pas resté longtemps, ha!

Un jour, en route pour le bord de l’Aire, José et moi trouvons un jeune grimpereau en train de se faire tourmenter par un chat. On chasse ce dernier et le grimpereau vient littéralement tenir la jambe de José (tronc ou jeans, même combat, haha). On a amené le petit bout de chou tout doux au Centre ornithologique de réadaptation de Genthod, et on espère qu’il a pu se remettre de ses émotions.

José et moi rejoignons aussi mes parents à Crans-Montana le temps d’un week-end. Ça faisait un bien fou de quitter Genève, et de voir des marmottes et un chamois. 🙂 Ah, et le 29 mai, notre équipe des Chardons à tête ronde (du nom d’une passerelle du bord de l’Aire) gagne le pub quiz French Kilt, huhu! 😀

Juin

Cormorans et mouettes en face de l’île aux oiseaux de Préverenges

Juin est là, et on respire de plus en plus! Brunch, grillades, mon agenda retrouve des traces d’activités habituelles pour la saison. On peut même aller à une sortie ornitho à l’île aux oiseaux de Préverenges, et on voit nos premiers guêpiers d’Europe à Penthaz! J’ai un entretien pour un doctorat à HEPIA, et je suis prise! Le 26 juin, je passe ma soutenance de master et clos ainsi une immense étape de mon parcours!

Mais l’un des plus beaux événements de ce mois de juin, ça reste la réouverture de la frontière avec la France, le 15 juin. A 9h, Fintan et moi sommes dans le parking pour notre première montée de Salève depuis le mois de mars! L’atmosphère est tellement bon enfant, tous les marcheurs qu’on croise sont si heureux de pouvoir être là et ça se sent. Ah, le Salève, clairement un petit bonheur de la vie qui nous avait manqué. On le monte d’ailleurs plusieurs fois durant la fin du mois afin de rattraper notre retard dû au confinement (pour rappel, notre objectif est de le faire au moins une fois par mois).

Juillet

Suivons les écureuils! Ils indiquent le chemin pour se balader le long de la Seymaz.

Ce mois de juillet démarre sur les chapeaux de roue. A peine mon master en poche, je commence un 30% à HEPIA et mon assistanat pour l’uni et GE-21 passe de 20 à 70%. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce fut un mois très orienté “libellules”. Et je leur dois beaucoup, à ces libellules! En plus d’avoir rendu mon travail de master passionnant, c’est grâce à elles que j’ai obtenu mon job d’assistante à HEPIA. Je fais beaucoup de terrain durant ce mois: j’accompagne ma nouvelle collègue Aurélie pour un inventaire de macrophytes dans des étangs urbains de Genève et Yverdon, puis je pars en Isère pour des échantillonnages de macroinvertébrés aquatiques et de l’observation de libellules adultes avec l’équipe dont je fais désormais partie.

Mais ce n’est pas un mois 100% boulot, quand même! Fintan, Pilar, José et moi passons une magnifique journée vers Chamonix, autour du lac Blanc et des lacs des Chéserys, que je rêvais de voir en vrai après les avoir étudiés lors de mon travail de géomatique. J’assiste aussi à un super webinaire sur l’éventuelle réintroduction du lynx en Ecosse, un truc auquel je n’aurais pas pu assister s’il n’y avait pas eu cette pandémie (c’est l’un des seuls avantages: on a tout d’un coup facilement accès à des événements qui se passent dans d’autres pays). Et José et moi participons à la première visite virtuelle d’Edimbourg, organisée par Edimbourg à emporter. Un autre point positif de cette année, ce sont les super rencontres virtuelles et liens tissés avec des blogueurs et gens de la Toile, et je pense bien sûr à la communauté de French Kilt!

La fin du mois est bien chargée car José et moi emménageons dans notre appart le 31 juillet! Tout se passe bien et hyper rapidement grâce à l’aide de nos super familles et amis!
Ce déménagement a aussi créé plein de moments *nostalgie*, avec la redécouverte et le tri de plein de trucs de mon enfance, notamment une tonne de dessins et de bricolages.

Août

Août est un mois magnifique. Libellules, BBQ, baignade dans le lac, petits-déjeuners dans notre nouveau “jardin”, et puis c’est déjà l’heure des vacances (Enfin, je dis “déjà”, mais ce sont nos premières vacances depuis février et on les attendait de pied ferme, après avoir dû renoncer à nos rêves de rando en Bretagne à Pâques et de Québec en été!). Pour ces vacances, on reste donc en Suisse, pour un très chouette road trip. On campe sur les terrains d’amis de José rencontrés à l’armée, on fait plein de super marches, on se baigne beaucoup. Neuchâtel, Jura, Fribourg, Gruyère Pays-d’Enhaut, Alpes vaudoises. Vraiment de chouettes vacances, même si très éloignées de ce qui était prévu à la base. Je ne désespère d’ailleurs pas d’arriver un jour à écrire les articles de rétrospective de ces vacances en Suisse, car j’ai tellement de photos et anecdotes à partager! 🙂

On découvre aussi peu à peu notre nouveau quartier, en faisant notamment la connaissance de voisins qui s’invitent régulièrement chez nous les soirs d’été: des frelons européens!

Notre premier frelon, capturé avec un verre à vin après une épique chasse dans le salon, puis relâché dans le jardin

Septembre

Vue sur le Léman depuis les Rochers de Naye

José termine à son tour ses études en soutenant son travail de bachelor le 1er septembre! C’est un mois parsemé de restos et soirées en famille et entre amis, à croire que le virus a (presque) disparu de nos esprits. Nous grimpons aux Rochers de Naye avec des collègues de l’uni, j’assiste à mes premiers TP et réunions de filière à HEPIA, et José et moi passons même un week-end à Verbier avec ses parents. On va d’ailleurs souvent en Valais avec José durant ce mois, pour une démonstration de fauconnerie à Saillon et la visite de l’expo “Chefs d’oeuvre suisses” à la Fondation Pierre Gianadda.

Octobre

Un piège à émergence pour capturer des insectes aquatiques, posé sur un étang des bois de Jussy

En octobre, c’est l’heure de mon premier terrain dans le cadre du projet EUROPONDS, un projet pour jeunes chercheurs auquel je participe avec d’autres doctorants de l’UNIGE et d’INRAE. L’occasion d’aller patauger encore un peu dans des étangs avant l’arrivée de l’hiver.
José et moi allons au col de Jaman pour assister au baguage des oiseaux. On va également visiter les mines de sel de Bex et faire le tour du sublime lac de Tseuzier, comme l’année dernière. On découvre également des balades plus proches de nous, directement depuis la maison.

L’automne est magnifique, avec des couleurs absolument resplendissantes!

Il y a encore quelques expos et soirées jeux, mais on sent que ça ne va pas durer longtemps… et effectivement, on assiste à une pièce juste avant la fermeture des théâtres, cinémas et musées. Les coiffeurs ferment aussi, tout comme les restos, et c’est le retour du télétravail pour José et moi (eh oui, pour José aussi, car il a entretemps trouvé un boulot, à peine un mois après la fin de son bachelor!).

Novembre

Balade près de la maison dans une lumière dorée

Novembre, c’est pas mal de boulot et quelques balades près de chez nous, au bord de la Seymaz, et aussi dans le Jura vaudois, suite au reconfinement des Français qui rend l’accès au Salève plus difficile. La Dôle, le mont Sâla, ça fait du bien d’aller dans des coins qu’on fréquente moins! Pour ne pas passer tout notre temps assis devant l’ordi en télétravail, José et moi avons pris l’habitude de faire une balade vers Vandoeuvres tous les après-midis. C’est vraiment un coin superbe et plein de vie, où on croise régulièrement écureuils roux, mésanges bleues et charbonnières, sittelle torchepot, grimpereau des jardins, héron cendré, pic vert, pic épeiche, geai des chênes, faucon crécerelle et rouges-gorges! En ce moment, il y a aussi plein d’étourneaux, et on a eu le bonheur d’observer un jour plein de mésanges à longue queue pas du tout farouches! Mais on n’a pas encore eu la chance de les recroiser depuis…

L’arbre qui danse

Décembre

La fin de l’année approche! Je n’arrive pas à savoir si 2020 est passé vite ou super lentement. Un peu les deux. En décembre, José et moi allons faire de la raquette entre La Cure et La Givrine dans un beau paradis blanc, et c’est le retour au Salève, enfin! J’ai offert des crampons à José pour son anni, et on a directement pu les tester sur un sentier d’Orjobet presque entièrement gelé. 🙂

Décembre, c’est aussi le début officiel de mon doctorat! Un début un peu spécial, puisque je suis tout le temps à la maison. C’est une période un peu stressante, car j’ai 40’000 projets dans tous les coins et vraiment beaucoup à faire, mais on trouve quand même bien le temps de se poser avec José! Avec les journées hivernales si courtes, on en profite pour binge-watcher “The Queen’s Gambit” (on a adoré!), et je regarde pour la première fois la série “Pride and Prejudice” de 1995 (Ah, Colin Firth!).

Avec l’arrivée des vacances, on prend enfin le temps de bien se reposer! Je n’ai pas allumé l’ordi pendant 10 jours, une déconnexion qui m’a fait du bien! Le jour de Noël, on est montés au Salève avec Pilar, comme le veut notre (relativement nouvelle) tradition. C’était notre 12e montée de l’année à José et moi, on a donc réussi à tenir notre “résolution” malgré les chamboulements des confinements!

On a bien profité de ne rien faire pendant plusieurs jours, passés à lire les livres reçus à Noël et à glander sur le canapé, puis on est allés passer quatre jours à Anzère pour y fêter le Nouvel An, avec Axel, Laurine et Nora. De super moments de balades dans la neige et jeux de société, histoire de bien finir et commencer l’année!

Voilà, c’est tout pour cette rétrospective 2020. Malgré toutes les tragédies vécues sur la planète, je suis infiniment reconnaissante que nos familles et amis aient été épargnés pour l’instant, et consciente qu’on fait partie des privilégiés, avec des jobs, un toit au-dessus de nos têtes et, surtout, la santé et la joie de vivre. Bien sûr, on a dû renoncer à plein de choses cette année, on a découvert que les frontières pouvaient fermer soudainement, qu’un virus pouvait chambouler nos sociétés et notre quotidien, restreindre notre liberté de mouvement, nos contacts et certaines opportunités, mais aussi que, malgré tout, la vie continue. Dans toute sa laideur et ses problèmes, le monde est toujours aussi beau, aussi rempli de merveilles. J’espère que l’année 2021 sera moins tragique, plus tendre, plus calme, et plus propice à s’émerveiller!

Après tout le tumulte de cette année, je me retrouve à souhaiter des trucs pour la nouvelle année qui me semblaient auparavant évidents et toujours à ma portée: serrer fort mes proches dans mes bras, faire des soirées jeux sans se soucier du nombre d’invités ou d’un couvre-feu, voyager, traverser la frontière sans même y penser pour aller monter le Salève, “lindy hopper” dans une soirée swing, rire aux éclats devant un match d’impro au théâtre…
Espérons que tout ça sera un jour à nouveau normal! D’ici là, tous mes voeux de bonheur pour 2021, que cette année soit remplie d’amour, d’entraide et d’émerveillement! ♡♡♡

Rétrospective de l’année 2019

Bonjour à tous!
Voici venu le moment de la traditionnelle rétrospective de l’année écoulée — la première sur ce nouveau blog!

Avant de préparer cet article, j’avais l’impression que cette année 2019 n’avait clairement pas été l’une des meilleures: un peu longue et éreintante, marquée par la mort de Bamako et les travaux interminables du certificat de géomatique, manquant de rythme et de structure maintenant que j’avais fini tous les cours du master et qu’il ne restait “que” le mémoire à faire… mais finalement, en y repensant plus en détail, je me suis souvenue de plein de bons moments, et ce n’était vraiment pas si mal que ça!
Allez, c’est parti pour un retour sur les douze derniers mois! 😉

Janvier

Ah, janvier! L’année commence avec des examens et plein de rendus pour l’uni, comme souvent ces dernières années. Mais je vais aussi voir des matches et spectacles d’impro avec Tabata (et on fait notre première bataille de boules de neige de l’année, héhé), j’anime des séances de révision de stats pour les premières années de master (et c’était cool!) et je monte mon premier Salève de l’année avec Fintan et Pilar, dans la neige et avec un vent à décorner les licornes (et je cours style “Petite maison dans la prairie” pour me réchauffer au sommet, car il faisait un froid d’ours polaire). Eh oui, car cette année j’ai décidé de faire au moins un Salève par mois, pour me motiver. Ah, et janvier est aussi le mois du début du certificat de géomatique (un peu moins motivant, j’avoue).

Février

Géomatique, géomatique, rendu de la revue de littérature du mémoire, géomatique,… ah, et VKFFB à Perly avec José, Green Book au cinéma, montée de Salève avec Fintan, impro, spectacle au Galpon et, pour décompresser un peu, quelques jours à Vercorin avec Tabata! L’occasion de faire de la raquette, observer un aigle, s’amuser entre amis et s’émerveiller devant les roitelets et écureuils!

Mars

En parlant d’écureuil, on observe, une matinée de mars, une femelle écureuil (prénommée “Squirelle” ^^) qui s’affaire autour de son nid juste en face de notre fenêtre. Sinon, le mois est rythmé par les travaux de géomatique, des spectacles d’impro, un très chouette Afterwork au Musée d’Art et d’Histoire, encore une manif pour le climat, mes 25 ans et, surtout, la fin d’une ère: je corrige mon dernier article à la Tribune et je commence un job d’assistante de recherche à l’uni (à 20%). Ça m’a fait bien bizarre de quitter la Correction après 2 ans aux côtés de plein de gens trop cool. Et ça me manque encore parfois, même si une chose est sûre, je ne regrette pas de ne plus avoir à patienter chaque soir pour lire des articles tardifs de matches de foot…! (et ça me fait bien plaisir aussi de ne plus manger mes repas du soir en bossant devant l’ordi)

Nos ombres à Fintan, Pilar et moi sur la grotte de l’Orjobet


Avril

C’est le retour du Festival du Film vert et je fais plein de promenades au bord de l’Aire, en m’émerveillant devant le printemps qui s’installe. Mais surtout, JOSÉ FINIT L’ARMÉE! Yihaa, on fête ça en allant passer deux semaines à Madère, dans un paradis vert avec de la mousse et des roitelets partout.

Un roitelet en pose de ninja


Mai

“En mai, tes rendus de géomatique tu soumets!” Mais j’ai aussi vu “Totem”, du Cirque du Soleil, et fait plein de petites sorties nature avec José, une soirée entre amis chez Kabuki, la Nuit des Musées à Genève et, surtout, mon premier terrain libellules pour mon travail de master!

Le Salève tout “pissenlité”


Juin

Nettes rousses au Moulin de Vert

Libellules, libellules, libellules! 🙂 Ce mois (comme toute la saison estivale, à vrai dire) est l’occasion de plein de sorties pour voir des libellules, notamment lors de trois jours à Yenne pour la deuxième campagne de terrain de mon travail de master. On y est pile pendant la canicule, avec des températures dépassant 34°C, mais on a survécu en mangeant des glaces et en se baignant dans le lac de Barterand en fin de journée, héhé. Avec José, on effectue aussi des parcours à pied en portant des sacs-à-dos bourrés de sondes dans le cadre d’un projet d’hepia lié à mon assistanat à l’uni. Là aussi, on souffre de la chaleur! Enfin, avec Nora et José, on fait découvrir le Moulin de Vert à une fille rencontrée lors de la manif de la grève des femmes (et je me baigne dans l’Allondon juste avant sa confluence avec le Rhône, car grâce aux orages des jours précédents, il y a presque assez de fond pour nager!).

Libellula quadrimaculata au Moulin de Vert


Juillet

En kayak le long du Rhône

C’est les vacances! Balade aux sources de l’Allondon, piques-niques en famille, Escape game entre amis, baignade à Versoix… On profite bien! Le top du top, une journée de kayak sur le Rhône, en aval de Seyssel, durant laquelle on a pagayé 14 km au milieu des libellules et des oiseaux (eh oui, même en vacances, je suis désormais accro aux libellules). Et puis c’est le départ pour Shetland avec José! 😀

Hermaness, Unst, Shetland: le bout du monde


Août

Burra, Shetland

Ah, Shetland! Les oiseaux, le vent, les moutons, les marches côtières. Tant de bonheur durant ce voyage. Et en rentrant, le coeur se serre d’un coup: Bamako va mal, il meurt dans la nuit. Un grand vide prend sa place.
Puis c’est le retour à la vie genevoise: le boulot, les Aubes musicales, les libellules, le Salève. Et le dernier week-end d’août, de merveilleux moments aux Rencontres musicales de Bernex sur le thème de la musique celtique, avec une ceilidh le dimanche. Rien de tel que la danse et la musique pour se sentir vivant! A peine rentrée d’Ecosse, ça me donne à nouveau envie d’y retourner, et de refaire un tour en Irlande, aussi.

We’re flying!


Septembre

Septembre est là et nous amène des cigognes de passage à Perly le temps d’une après-midi. On passe une journée et soirée mémorables au mariage de Maelenn et Alexis, je commence mon stage de géomatique à Lullier, je pars à Yenne pour mon dernier terrain libellules (trop chouette, avec des martins-pêcheurs partout, des râles d’eau, des ragondins, des couleuvres et, bien sûr, quelques odonates) et on va à Lausanne avec José pour visiter le musée historique (j’adore les maquettes) et Lausanne Jardins, une méga expo en plein air qui nous fait découvrir des coins de la ville jusque là insoupçonnés. C’est aussi le 10e anniversaire de l’Institut des sciences de l’environnement, et pour l’occasion on anime des activités au stand Biodiversité dans le parc du MEG avec mes autres potes de Biodiversité. Avec José, on va en Savoie pour l’anniversaire de Sophie, avant son départ pour le Québec et sa nouvelle vie. C’est un mois bien chargé, avec pas mal de boulot pour l’uni… Et puis José et moi fêtons nos 6 ans ensemble!


Octobre

Tragédie, horreur et catastrophe: pas de Salève ce mois-ci! Mais ce n’était pas par flemme, car ce fut un mois bien actif. Déjà, avec José, on commence nos cours de Lindy Hop, yeah! Depuis le temps qu’on en parlait! 🙂
On va aussi à un super concert de Lindsey Stirling à Lyon, on fait un autre Escape game entre amis, on se promène au bord de l’Allondon, on visite les Grottes de Vallorbe et marche dans les gorges de l’Orbe, on va au Festival Salamandre (notre tradition du mois d’octobre), on fête plusieurs anniversaires d’amis, on va voir du théâtre au Village du Soir… Et on passe un super chouette week-end à Anzère, marqué notamment par une splendide marche autour du lac de Tseuzier. J’ai tellement de photos de magnifiques reflets et des incroyables mélèzes dorés, il faudra vraiment que je fasse un article sur cette escapade. En rentrant du Valais, Fintan, Pilar et moi faisons en plus un détour par l’Hermitage, à Lausanne, pour le dernier jour d’une super expo sur les Ombres.


Novembre

Mini vache Highland dans la lumière du soir

Le mois des anniversaires et des restos, mais surtout du boulot. Fondue aux Bains des Pâquis avec les gens de Lullier, burgers aux insectes avec ceux de l’uni, fête de Noël en famille (eh oui, fin novembre ^^), confection de truffes, Grands Duels d’impro, super Afterwork au musée sur les métamorphoses, et une très chouette expérience au Swiss Rafroball Day, une journée organisée entre autres par Laurine pour mettre à l’honneur un sport réunissant personnes valides et en situation de handicap.


Décembre

Arbre créé par Zep pour Lancy en Lumières

Cé qu’è lainô, voici venue l’heure de l’Escalade! Avec José, on rejoint des collègues de l’uni pour le grand Cortège, auquel je n’étais plus allée depuis des lustres! C’est la période des illuminations de ouf: avec Fintan et Pilar, on va à l’inauguration de Lancy en Lumières, où on a droit à un impressionnant “Spectacle du feu”. Avec José, on se promène du côté du Marché de Noël de Carouge, aussi tout illuminé. Fête de Noël de l’uni, avec Bad Santa et jus de pomme chaud au programme, fin du stage à Lullier, inauguration du CEVA (qui m’aura permis de faire maison-Lullier en moins d’une heure pour la première fois en transports publics, quelle révolution!),… José et moi allons à Aquatis et au Bô Noël de Lausanne pour fêter ses 26 ans (et aussi à la Ruota avec toute la smala, quand même). Et puis c’est Noël, les repas, un peu de repos pour le cerveau, et de grands bols d’air frais au Salève, avec le Salève de Noël en famille (mais sans Axel, en Afrique du Sud) et mon 12e Salève de l’année (eh oui, pour rattraper celui d’octobre). 🙂 Et puis une après-midi jeux et un repas entre amis pour finir l’année en beauté!

Axolotl à Aquatis

Et voilà, maintenant place à 2020! Cette année se profile comme une année charnière, et devrait voir notamment la fin de mes études (enfin! On y croit, on y croit! 😉
Et puis, c’est le retour des années 20, ça va swinguer! 😀

12e Salève de l’année, le 29 décembre

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2020 remplie de rire, d’amour, de bonheur, de découvertes et d’aventures, de danse et de musique, de rêves et de projets, de balades au fil de l’eau et de marches en montagne, de beaux moments partagés entre amis et en famille! ♡

Danse de nuages, soleil couchant et givre sur les branches des arbres. ♡