Sheltie19#5 Vert, bleu, brume

Hello!
C’est parti pour la suite de la rétrospective shetlandaise. 🙂

Après avoir quitté Lerwick, on a roulé direction le sud. On a vite été surpris par le relief: la route longe d’impressionnantes collines, tandis qu’une verte campagne peuplée de moutons, vaches et poneys Shetland s’étale en contrebas jusqu’à la mer.

En 25 minutes, on arrive à Levenwick, où on allait passer pas mal de temps durant les vacances — mais on ne le savait pas encore à ce moment-là. Il fait gris, plutôt sombre, mais qu’est-ce que c’est beau!

Première vue sur la plage de Levenwick

On va se poser au camping communautaire de Levenwick, au-dessus du village, avec une splendide vue sur la côte et un petit jardin tout mignon, entretenu par la communauté.

On plante notre tente dans un coin un peu abrité du vent et on rencontre Tony, un Anglais qui est dans ce camping depuis déjà 8 semaines, et voyage depuis un bail, sans voiture ni vélo. A force d’être à Levenwick, il est un peu devenu le deuxième warden du camping, tout le monde le connaissait!

On descend jusqu’à la plage de Levenwick pour profiter d’une éclaircie.

Terre de contrastes. Le soleil brille sur la plage, tandis qu’une couverture de brume et nuage recouvre la colline.

On marche le long de l’eau, avant de prendre quelques photos au bout de la plage, au soleil (eh non, on ne s’en lasse pas).

A notre arrivée, la plage est déserte… enfin, vide d’humains. Car de la vie, il y en avait! Ça volait dans tous les sens! Un fou de Bassan pêchait dans le coin, ainsi que des sternes pierregarins et arctiques, des goélands et mouettes, des fulmars, des cormorans… et aussi notre premier plongeon catmarin du voyage, ainsi qu’un guillemot à miroir, une espèce dont je ne connaissais même pas l’existence (et qui est maintenant un de mes oiseaux préférés!). On a aussi croisé un phoque qui faisait la bouteille.

Autant dire que le Guide ornitho nous a été d’une aide précieuse durant tout le voyage! Je me rappelle d’une soirée au camping, tous regroupés autour du Guide, à essayer d’identifier un oiseau dont on n’avait qu’une photo moche et pixélisée prise à 150 m. Ah, those were the days… 🙂

Puis on a été rejoints par une famille et son chien, qui galopait joyeusement d’un bout à l’autre de la plage.

Photo prise par José 🙂
Celle-ci aussi — il s’amusait avec le télé 😉

On s’est ensuite baladés pas loin de la plage, en traversant notamment un cimetière situé sur un petit talus, avec des fleurs partout et encerclé d’un muret de pierre. Et puis bien sûr, on est tombés sur des moutons! Et un truc qui nous a marqués durant le voyage, c’est qu’on a vu plein de béliers! Alors que durant notre tour d’Ecosse 2016, on n’avait vu quasi que des brebis et (grands) agneaux.

Bon, et on a aussi vu la dose d’agneaux! Notamment car dans les îles Shetland, ils naissent plus tard que dans le reste de l’Ecosse. Eh oui, il ne faut pas oublier que c’est le Grand Nord! 😉

Et puis les moutons shetlandais sont connus pour leur laine tricolore. Il y a plein de coloris différents (j’ai même failli ramener un poster avec toutes les couleurs et motifs différents trouvés sur les moutons shetlandais, mais je me suis retenue). Ci-dessous, celui qui est brun avec le cou et le front blancs et le reste de la tête noir, c’est vraiment un mouton typique de l’archipel.

Epuisés par notre petite nuit sur le ferry et la journée à visiter Lerwick, on est remontés dans notre camping pour cuisiner un bon petit plat et manger dans la super salle commune: LE méga giga génial point fort du camping.

Et voilà, déjà une journée passée dans l’archipel!
A bientôt (j’espère) pour la suite!

Bye! 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code